samedi 31 mai 2014

A comme Aliénor d’Aquitaine

Bien avant de m’intéresser à la généalogie… j’y ai été sensibilisée, sans vraiment m’en apercevoir, à travers mes études d’histoire. En 1989, je consacrais mon mémoire de maîtrise à Aliénor d’Aquitaine… avec l’intention de faire la part du mythe et de la réalité en me basant sur les sources des XIIe et XIIIe siècles… 

Couverture du mémoire illustrée avec le gisant d'Aliénor d'Aquitaine

Or, il est impossible de comprendre la vie tumultueuse de la fille de Guillaume X d’Aquitaine, sans se plonger dans sa généalogie… ascendante et descendante !

Ainsi, pour comprendre l’annulation de son mariage avec Louis VII… il convient d’étudier ses liens de parenté avec le roi de France et de se pencher sur la question complexe du comput des degrés de parenté variant en fonction du droit canonique et du droit civil.


Tableau généalogique 1
Tableau page 30

Enfin, dans les dernières années de sa vie, Aliénor trouve un rôle à la hauteur de ses ambitions : mère de deux rois ! L’éloge du nécrologe de l’ordre de Fontevraud mentionne "sa nombreuse postérité" qui donna un nouvel éclat au monde…

Tableau généalogique 2
Tableau page 88

Avec les moyens informatiques du siècle dernier… j’ai glissé ces deux tentatives de "tableaux généalogiques" dans mon mémoire… qui me font sourire à présent… Mais à cette époque c’était déjà un challenge !