Articles

Affichage des articles du juin, 2014

Z comme Zinzin(g)

Image
Pour répondre à la question posée le 16 juin par Mélanie et relayée par Sophie Boudarel, je propose une solution alternative... Il faut être zinzin ! 
Sujet : Faut-il être inconscient ou obéir à ses désirs pour bloguer sa généalogie à raison d'1 lettre/jour ? #ChallengeAZ Vous avez un mois. — murmuresdancetres (@mastie87) 16 Juin 2014Z comme Zinzin(g)... car il faut l’être un peu pour s’attaquer à un tel challenge sans y être préparé ! Mais c’est aussi une référence à « Oscar », le film préféré de mes filles, où Louis de Funès excelle...



Le 31 juillet prochain, nous célèbrerons le centenaire de sa naissance... qui coïncide avec la mort de Jaurès.  Si vous souhaitez en savoir plus sur les Commémorations nationales, suivez le compte Twitter des Archives de France et le mot-dièse #Commemo14  pour les anniversaires de 2014. 

Valorisation numérique des Commémorations nationales
C'est enfin, un dernier clin d’œil à mes ancêtres originaires de Moselle, où les noms des communes ont été …

Y comme Yonne

Image
En 2010, j'avais envisagé un temps de consacrer mon Master 2 en technologies numériques à la réalisation d’un modèle XML, afin de définir un ensemble de règles applicables aux pièces matricules(1), pour faciliter l’interopérabilité des données dans le cadre du protocole OAI-PMH. Mais, il y a quatre ans, cette question ne semblait pas pouvoir déboucher rapidement sur un projet concret !

En autorisant la mise en ligne et l’indexation, par les Archives départementales et les Archives nationales d’outre-mer, des registres matricules du recrutement militaire jusqu’à la classe 1921, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a ouvert la voie aux Poilus sur internet... en les plaçant au cœur du dispositif des commémorations du Centenaire(2).


Lorsqu'en janvier dernier j'ai écrit « Il faut commémorer le soldat Daulier "Mort pour la France" », le département de l’Yonne faisait partie de la vingtaine de sites d’archives qui avait mis en ligne les fich…

X comme X... Archives administratives des unités et des états-majors

Image
En pleine commémoration du Centenaire 14-18 et quelques mois avant l'inauguration du Grand Mémorial, l'importance des registres matricules pour les recherches généalogiques n'est plus à démontrer ! J'aurai d'ailleurs l'occasion d'y revenir dans Y comme...
Moins évidente, la série X [qu'il faut faire précéder du sigle GR qui désigne la famille de cotes Guerre] du Service historique de la Défense est une autre source extrêmement précieuse pour qui s'intéresse à la carrière militaire de ses ancêtres. Elle s'étend de la fin du XVIIIe siècle au début du XXe siècle et conserve les archives administratives des unités, des états-majors et plus généralement de l'administration militaire. 

Je pense notamment à trois sous-séries qui méritent le détour :
Inventoriées dans la sous-série GR Xy, les archives de l’hôtel des Invalides (1670-1910)  comprennent à la fois des registres collectifs d’admission et des dossiers individuels de …

W comme Weiss

Image
À toutes les époques et dans tous les camps, les guerres ont bouleversé les destins individuels et modifié à jamais les histoires familiales. Ainsi, à la veille de ses quatre ans, Simonne Daulier, née le 2 juin 1911 dans la Manche devenait orpheline... Mathilde Weiss, elle, était née quatre mois plus tard le 2 octobre 1911, mais en Alsace... 
C'est à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, en 1945, que sa vie basculera avec la mort de son mari, Aloyse Fontaine, incorporé de force dans l'armée allemande... quelques mois plus tôt... à l'âge de 36 ans.

Et d'une guerre l'autre, l'histoire se répète... une veuve et une orpheline de six ans, Anne-Marie, qui ne pourra finalement se recueillir sur la tombe de son père, disparu quelque part sur le front russe, que soixante ans plus tard !


Rencontre avec Armand Klein, un ancien Malgré...par France3Alsace

Pour la première fois, quatre Malgré-nous, incorporés de force dans la Wehrmacht, ont pu participer aux cérémonies du 70e…

V comme « Vos ancêtres à travers les archives militaires »

Image
À aucun moment je n'ai imaginé atteindre la lettre V de ce challenge... Mais puisque j'y suis parvenue - certes à grand peine et avec de nombreux détours - j'en profite pour faire un retour sur la publication que j'ai coécrite avec Vincent Mollet dans le cadre de la Journée du généalogiste, évoquée à la fin de mon billet R comme Revues...
Nous avons eu grand plaisir à explorer les innombrables ressources du Service historique de la Défense afin d'essayer d'en faciliter l'approche pour les généalogistes... même si nous avons écrit l'ensemble des textes au pas de charge pour permettre la sortie de l'ouvrage le 22 juin 2012... 4 jours à peine avant la manifestation !
C'est pourquoi, l'année suivante, cette publication a été complétée par un Guide du lecteur précisant les modalités pratiques d'accès aux archives, ce qui n'était pas l'objectif de « Vos ancêtres à travers les archives militaires ». Coédité avec Archives & Culture... …

U comme Ubuntu

Image
Le 31 mai dernier, lorsque j'ai créé mon blog pour participer au ChallengeAZ, j'ai trouvé assez facilement un titre qui me correspondait. Pour ce qui est de sa description, elle me semblait couler de source : « Entre archives et histoire... en passant par la généalogie, l'héraldique et surtout le numérique ». Or, arrivée à la lettre U, je m’aperçois que les technologies numériques... qui sont mon dada, sont les grandes absentes de ce défi !
Tout le monde connaît Windows... mais qui connaît Ubuntu ? J'avoue avoir découvert ce système d’exploitation gratuit, constitué de logiciels libres, à l'occasion d'un congé de formation professionnelle, il y a quatre ans, à  l’École nationale des chartes.
Le concept du « logiciel libre » doit à peu près avoir mon âge ! Pour ne pas être ditpropriétaire, il faut respecter quatre libertés essentielles... Je suis loin d'être une intégriste du libre, mais il me semble qu'il faut se poser certaines questions quant à notre r…

T comme Tahiti

Image
À la naissance de ma fille Suzane... le livret de famille s'est envolé pour Tahiti, à Pirae, où son père était né une trentaine d'années plus tôt. Un moment il avait été envisagé de le prénommer Téva... qui signifie prince des voyages...

Aussi, pour perpétuer la tradition, le troisième prénom de ma fille cadette est Hina, déesse polynésienne de la Lune... qu'elle arbore fièrement sur son tee-shirt... également peint d'une fleur de tiaré.


L'expérience polynésienne marque profondément et durablement toutes celles et ceux qui ont eu la chance d'y vivre quelques années... et cela reste un thème privilégié de toutes les réunions de famille. 
Alors, rien que pour le plaisir et pour démontrer qu'il n'y pas que les Haïdouks... voici un autre moment de nostalgie !



S comme Schwartz

Image
Le premier des Schwartz à s'installer ferme de Betting s'appelle Christophe. Il est le fils ainé de Jean Schwartz, qui perd en 1852 sa fille, Marie, âgée de trois ans et son épouse, Élisabeth Fotré, suite à la naissance de Pierre, leur cinquième enfant. 
Veuf et père de quatre fils, nés entre 1847 et 1852, Jean Schwartz se remarie l'année suivante avec Anne Catherine Klein, originaire de Marienthal, avec qui il aura encore cinq enfants, tous nés à Seingbouse.
L'une des conséquences de ce second mariage sera l'exode des trois frères de mon AAGP vers l'Algérie... comme j'ai eu l'occasion de l'évoquer dans O comme Oran.
Après avoir opté pour l'Alsace-Moselle(1), Christophe épouse en juin 1874, Marie Catherine Brun, de la ferme de Betting. C'est vraisemblablement grâce à une aide financière des frères oranais... que le couple parviendra à acquérir l'ancienne bergerie des Seigneurs de Betting et les terres avoisinantes... mais cela reste à vér…

R comme Revues...

Image
Avant de quitter le Service historique de la Défense, j'ai eu la chance de contribuer pendant quelques mois à la réalisation de la Revue historique des armées fondée en 1945. Depuis le n° 271, la revue s'est enrichie d'une nouvelle rubrique comme annoncé dans l’éditorial : Parallèlement à ces évolutions de fond, la revue s’enrichit désormais d’une rubrique régulière consacrée à la généalogie. Intitulée « Généalogie », elle vise également à mieux répondre à la diversité des attentes de notre lectorat. Comme les articles consacrés à la symbolique et aux traditions militaires, cette nouvelle rubrique sera présente dans chaque numéro.

Quatre articles sont d'ores-et-déjà parus, dont trois disponibles en ligne sur la plateforme Revues.org : Les dossiers de pensions des troupes coloniales et indigènes. La sous-série GR 13 Yf« Votre ancêtre était… une femme » !Votre ancêtre a vu du pays grâce à l’arméeLe dernier article paru dans le n° 274 est consacré à un exemple d’index…

Q comme Quand le vin est tiré, il faut le boire

Image
Comme j'avais déjà utilisé un joker pour la lettre N... j'ai longuement cherché l'inspiration pour ne pas me défausser une seconde fois. Car « quand le vin est tiré... il faut le boire »  ! 
J'avais bien une Catherine Quideville, née à Brix le 23 juillet 1641 parmi les ancêtres de ma fille Suzane...  Mais en voulant en savoir un peu plus sur ce sosa n° 4287...  je n'ai trouvé sur Internet que des informations contradictoires qui ont fini par me décourager !
Par conséquent, j'ai préféré suivre une nouvelle piste, celle du Quizz généalogique. Mais après vérification, celle-ci avait déjà été largement empruntée lors du précédent ChallengeAZ sur les blogs de Lulu Matern'Elles ou encore Sorcière.
Il me restait encore le Québec... où mon filleul vient de s'installer il y a quelques mois. Mais que dire de plus sur les PVTistes (Permis Vacances-Travail) au Canada, mis à part qu'il y a de plus en plus de français à tenter l’aventure.
Donc, vous l'aurez compr…

P comme Pierre

Image
Si ma fille Cécile avait été un garçon... elle se serait prénommé Pierre. Ce n’est que seize ans plus tard que j’ai compris la raison inconsciente de ce choix… et l’importance de ce prénom… transmis de génération en génération. En cette fin de XXe siècle, je n’avais pas encore débuté ma généalogie et je n’avais pas la moindre idée des prénoms de mes ancêtres masculins, à l’exception de mes grands-pères qui s’appelaient tous les deux Émile ! J’ai attribué ce manque d'originalité à l’annexion allemande et à la difficulté de trouver des prénoms à consonance germanique. Durant cette période, les prénoms portés par ma famille se prononcent de la même manière en français et en allemand… Ainsi, les hommes qui naissent dans la branche agnatique s’appellent Christoph[e], August[e], Victor ou encore Emil[e]… CQFD.

La même difficulté se présentera pendant la Deuxième Guerre mondiale, où les Vorname [prénoms] des enfants nés durant la seconde annexion de la Moselle devront être germanisés.

J'…

O comme Oran

Image
Oups... J'avais l'intention de vous rendre compte d'une conférence sur l'onomastique graphique qui devait se tenir hier aux Archives nationales à Paris... mais qui a finalement été annulée suite à la grève !

Pour la lettre O, je vous emmène donc à Oran... où une partie de ma famille maternelle s'est installée au XIXe siècle.  Dans les faits, nous étions les casaniers de la fratrie... puisque mon AAGP Christophe, l'ainé des enfants de Jean Schwartz, est le seul fils [d'un premier mariage] à rester en Moselle pour cultiver la terre... et ce sont ses trois frères, nés entre 1850 et 1852, qui sont partis au loin...

On retrouve la trace du décès du plus jeune, Pierre Schwartz, confiseur, grâce à l’état civil conservé par les Archives nationales d'outre-mer et disponible sur l'application IREL (Instruments de recherche en ligne). Un outil qui m'a été très utile lorsque je travaillais au Service historique de la Défense pour orienter les lecteurs arriv…

N comme Non-choix

Image
Pour la lettre N, j'avais le choix entre Nousseviller-Saint-Nabor, village natal de Marguerite Thiel, et Nordez, une branche ascendante de Jeanne Gervais. Face à ce non-choix... et à mi-parcours de ce #ChallengeAZ, j'ai décidé de m'éloigner un peu de mes ancêtres pour m'offrir une journée de vacances à Noirmoutier.
Tout comme Ingrandes, dont j'ai eu l'occasion de vous dire quelques mots dans L comme Loire, l'île de Noirmoutier fait partie de mes coups de cœur ! 


Reliée depuis plus de quarante ans au continent par un pont, l'île est depuis toujours accessible à marée basse grâce au passage du Gois... où sont organisées depuis 1987 les Foulées du Gois, une course à pied extrêmement spectaculaire qui se déroulera cette année le 5 juillet prochain.


L'île est également réputée pour sa production de sel marin ainsi que pour les fameuses bonnottes, une variété de pommes de terre... qui ne laisse pas insensible la lorraine que je suis ! Et en plus... elle ser…

M comme Mineur de fond

Image
J'aurais pu consacrer la lettre C à Creutzwald... mais je n'ai fait qu'y naître, à l’hôpital des mines... comme tous les enfants des employés des Houillères du Bassin de Lorraine (HBL) ; mon père était chef porion. Certains de mes camarades de classe ont encore opté pour ce dur métier... quelques années du moins avant que les mines ne ferment définitivement en avril 2004
L’arrêt de la production de la dernière mine française (La Houve) a mis un terme à l’exercice du métier de mineur de houille. Au début des années 50, quand mon père a commencé sa carrière, le charbon c'était l'avenir... Et d'ailleurs, il n'est pas parti en Algérie, comme les autres conscrits de sa génération, car le pays avait besoin de lui... au fond du puits !
Aujourd'hui, le Musée Les Mineurs Wendel permet de découvrir l’épopée des mines de charbon en Lorraine ainsi que la place importante tenue par le mineur. Le musée du carreau Wendel bénéficie du label Musée de France et fait pa…